Marina Heredia, chanteuse de flamenco, Marina Heredia Ríos

Marina Heredia, chanteuse de flamenco -

Information sur Marina Heredia

Marina Heredia

marina-heredia-11

Prénom: Marina Heredia Ríos

MARINE HEREDIA RIOS est une chanteuse née en 1980 à Grenade. Son père est Jaime Heredia Amaya ("El Parrón"). Pratiquement lié à toutes les grandes familles gitanes de Grenade de tradition flamenco, telles que : les Amaya, les Maya et les Heredia.

Elle a commencé à enregistrer de la musique à l'âge de treize ans avec Pepe Habichuela, Enrique et Estrella Morente. Elle a commencé, peu à peu, dans la peinture flamenco à l'âge de quinze ans avec des danseurs comme "El Chino" et ensuite avec des guitaristes comme Miguel Ángel Cortés. Elle a remplacé Carmen Linares dans un spectacle de María Pagés au "Festival de Música y Danza de Granada".

Voix contemporaine et sensible qui recherche la continuité dans l'art le plus ancien et le plus profond à travers le chant.

On peut souligner ses cantes pures dans la collaboration de 1999 à la Biennale de Flamenco de Séville (avec José María Gallardo) dans six chansons qui seront immortalisées dans un disque enregistré : "La Maestranza".

Partenaires scéniques multiples tels que : Eva "La Yerbabuena" ou "Arcángel". La polyvalence est quelque chose qui la caractérise quand il s'agit de travailler, d'où ses performances dans "Espárrago Rock-98", ou dans l'opéra "Amore", de Mauricio Sotelo.

"Me duele, me duele" est le premier album de Marina Heredia, une voix fraîche et délicate. Produit par Pepe de Lucía pour un album de chant flamenco dans la lignée d'Estrella Morente, Miguel Poveda ou Arcángel, rejoignant une nouvelle saga de continuistas flamenco dans le cante le plus profondément enraciné.

En 2006, elle a participé au spectacle d'ouverture de la "Biennale de Flamenco" à Séville, au "Teatro Lope de Vega". La même année, elle sort son œuvre suivante (auto-produite) : "La voz del agua" (La voix de l'eau), qui contient des poèmes de grands écrivains comme Bergamín et Alberti. Il y joue avec un large répertoire de clubs.

En 2008, elle a lancé le spectacle "Con-Vivencias" au Festival Internacional de Música y Danza de Granada (Festival International de Musique et Danse de Grenade), une étude sur les synergies entre la musique traditionnelle arabo-harnatienne et le flamenco à laquelle participe le Marocain Amina Alaoui. Cela réunit les traditions gitanes et andalouses, ce qui s'est passé à “l'Ecole d'études arabes".

En 2009, Marina Heredia a l'honneur et le plaisir d'être la première femme de flamenco à se produire à l'Auditorio Nacional de España de Madrid.

En 2011, Marina reçoit le "Premio al Mejor Disco de Cante Flamenco", en compétition dans cette catégorie avec "Morente+Flamenco" d'Enrique Morente et "Fernando Terremoto" de Fernando Terremoto.

En septembre 2012, elle a créé le spectacle "A mi tempo" au "Teatro de la Maestranza" à Séville, dans le cadre de la "XVIIe Biennale de Flamenco", où elle a obtenu le même succès que lors de la précédente édition à laquelle elle a participé en 2010, cette fois avec des collaborations spéciales de Mónica Naranjo et du "Coro gaditano de Luis Rivero" du Carnaval de Cadix).

La figure de cette grenadine est en croissance continue, étant acclamée par les meilleures scènes nationales et internationales du monde du flamenco. Quelque chose qui est corroboré dans sa liste de prix, certains d'entre eux tels que : "Trofeo de la Peña El Taranto".

Événements connexes

Marina Heredia Aucun événement à ce moment

Festivals connexes