Maria José Santiago, Maria José Santiago Medina

Maria José Santiago -

Information sur Maria José Santiago

Maria José Santiago

maria-jose-santiago-4

Prénom: Maria José Santiago Medina

MARIA JOSE SANTIAGO MEDINA est une chanteuse née à Jerez de la Frontera, fille du chanteur de flamenco Diego Santiago Vargas.

Dès son plus jeune âge, elle a commencé à gagner les concours de chant de telle sorte qu'elle se trouvait dans la position exceptionnelle de remporter trois prix nationaux. En 1981, elle remporte le fameux concours T.V.E.

Des jeunes sous forme de copla, ce qui a incité María José à intensifier son travail sous cette forme. Elle a collaboré à l'album "Tierras de Jerez" avec Lola Flores, La Paquera, José Mercé, La Macanita et d'autres. Elle enregistre son premier album, "El Silencio de tu Voz", qui comprend "Tu Carita Divina", un grand succès depuis lors. Sa discographie grandissait : "Quién me frena" (1983), "Tu locura" (1986), "Mi cante flamenco" (1987), "Revuelo de Canciones" (1998), "Callejón del Agua" (1989).

En 1986, la ministre grecque de la Culture, Melina Mercouri, la nomme meilleure voix féminine espagnole. Dans la ville sicilienne de Messine, elle a partagé la scène avec des personnalités internationales comme Iva Zanicchi, Charles Aznavour et Cliff Richard. L'Amérique latine a vite reconnu son talent, bien que le Mexique soit le pays qui l'a le plus recherchée. Son succès est venu à Miami et sur le marché hispanophone américain.

En 1990, elle a présidé un gala de charité pour la lutte contre le cancer lors duquel il a présenté son album "Teatro" et en 1994, "Candela" est sorti sur le marché, qui a atteint le sommet des palmarès. De plus, en 1995, il a lancé "Por Sevillanas".

En 1997, elle a enregistré à La Havane (Cuba) "Son Flamenco", une fusion latino-flamande avec des chansons de Camarón. En 1999, elle a travaillé comme présentatrice pour l'émission "Riapitá". La même année, il sort "Yo", qui va du boléro à la cumbia, et d'une rumba à quelques tangos flamenco, produit par Tate Montoya et sponsorisé par la duchesse d'Alba.

En 2002, elle sort "A mi Manera", également produit par Tate Montoya. Cet album confirme l'un de ses meilleurs moments artistiques.

En 2004, elle a enregistré le CD "De Jerez a Belén" de Villancicos, exprimant sa conception du chant flamenco, battant tous ses records de vente de sa carrière d'enregistrement. L'ensemble de sa discographie révèle la diversité esthétique, la ductilité qu'il possède en tant qu'interprète. Et ces mêmes qualités sont présentes et en même temps dans "Al compás del Tiempo", une synthèse de la copla, du boléro, de la ballade et du flamenco. Un tel répertoire a donné naissance à un spectacle qui, sous le même titre, a été créé au Théâtre Villamarta de Jerez, avec le soutien d'une équipe artistique et technique de haut niveau, une équipe qui a été renforcée par de nouveaux éléments de théâtre-danse pour sa présentation à Madrid fin février 2006, une présentation qui, comme l'a écrit Manuel Ríos Ruiz, lauréat du Prix national de littérature, était l'"Apothéose de María José Santiago". Soulignant le contenu flamenco, il l'a représenté au Festival de Jerez 2006, en revalidant devant ses compatriotes la dimension flamenco, fondamentale pour son patrimoine artistique.

En 2007, elle a enregistré l'album "Imagínate" et a joué dans le spectacle du même nom, qui inclut le nouveau répertoire sans abandonner les coplas classiques, les ballades populaires et la base flamenco.

Après la première intime au Real Teatro de Las Cortes à La Isla de San Fernando, les débuts officiels au Teatro Lope de Vega à Séville ont eu lieu le 2 mai. Jerez Flamenco Cycle à González Byass Wineries. Depuis, elle a fait des tournées dans des lieux tels que le Palau de la Música Catalana à Barcelone, l'Auditorium Municipal de Malaga, Benalmádena, El Ejido et le Théâtre Villamarta à Jerez.

En 2008-2009, elle a joué et collaboré au Palacio de Exposiciones y Congresos de Granada avec Chiquetetetete, au Théâtre romain de Mérida, à Lope de Vega avec María Toledo et l'Orchestre Symphonique Municipal de Séville, et comme artiste invitée du Festival Flamenco, à l'Hommage à Antonio Murciano dans Arcos de la Frontera. Elle a tourné au Mexique, à Puebla avec la symphonie de l'Université de cette ville et à León, tous deux au Mexique.

Après son retour du Mexique début novembre 2009, María José a été victime d'un accident de voiture qui l'a obligée à annuler plusieurs concerts et à quitter la scène jusqu'à la fin de l'année 2010. En décembre du même mois, le nouveau spectacle "Con sabor a Paquera" et "Navidad Flamenca con la Zambomba de Jeréz" (Noël flamenco avec la Zambomba de Jeréz) ouvre ses portes.

Elle est créé au Teatro Municipal de Dos Hermanas (Séville) et s'ouvre officiellement au Teatro Villamarta de Jerez de la Frontera, avec un succès retentissant qui le confirme lors de la tournée 2011 dans différents théâtres d'Andalousie, d'Estrémadure et du Maroc ; En décembre, plusieurs centaines de spectateurs ont assisté à "La Navidad Flamenca", comme le Gran Teatro de Huelva, le Teatro Municipal de Almonte, le Teatro Municipal de los Palacios, le Teatro Echegaray de Málaga, culminant avec le concert de l'année dans la Cathédrale de Séville avec la collaboration de l'Escolanía de los Palacios de Sevilla, La Peña del Garbanzo de Jerez et deux autres.

Événements connexes

Maria José Santiago Aucun événement à ce moment

Festivals connexes

Maria José Santiago Aucun festival n'est prévu pour le moment