El Chocolate, Antonio de La Santísima Trinidad Núñez Montoya

El Chocolate -

Information sur El Chocolate

El Chocolate

el-chocolate-3

Prénom: Antonio de La Santísima Trinidad Núñez Montoya

Antonio De La Santisima Trinidad Nunez Montoya est un chanteur "El Chocolate", né le 4 mai 1930 à Jerez de la Frontera et décédé le 20 juillet 2005 à Séville.

De parents de Cadix et de deux chanteurs non professionnels. "El Chocolate" a déménagé à Séville à l'âge de six ans pour vivre dans le quartier d'El Porvenir. Il a commencé à faire ses premières représentations dans la rue et dans les tavernes comme moyen de gagner de l'argent. A la fin des années 1930, le flamenco a proliféré à Séville ; La Alameda, avec ses bars et ses zones "réservées", était l'un des lieux les plus populaires pour les artistes et amateurs de flamenco qui écoutaient et discutaient du flamenco. Tomás et Pastora Pavón, Manuel Vallejo, Pepe Pinto, El Sevillano, Niño Gloria, Manolo Caracol, et beaucoup d'autres qui font partie de l'histoire du chant flamenco, étaient habituels dans ces rencontres où Antonio Núñez a appris et façonné son style.

Sa première sortie en tant qu'artiste professionnel a été au Teatro Zorrilla à Melilla, puis il a été engagé par le Casino de la Exposición à Séville, où il chantait tous les jours. Puis il s'est rendu au tablao "El Corral de la Morería" à Madrid, où il a partagé la scène avec Antonio Montoya "El Farruco", le grand-père de Farruquito et beau-frère de Chocolate. De retour à Séville, il rejoint différentes compagnies avec lesquelles il se produit en Europe, en Amérique et au Japon.

Au début des années 60 et avec l'apparition des festivals de flamenco, El Chocolate a commencé ses performances en tant qu'artiste solo, en 1962 il a participé au IIIe Llave de Oro del Cante avec Fosforito, Juan Varea et Antonio Mairena, qui serait le vainqueur. En 1965, El Chocolate a reçu le prix Pastora Pavón au IVème Concours National d'Art Flamenco de Córdoba. En 1968, il remporte le premier prix au VIIe Festival de Cante Jondo de Mairena. En 1969, il a reçu le Prix national du chant de la Cátedra de Flamencología de Jerez de la Frontera et en 1970, il a publié un album commun avec Fosforito intitulé Cante Grande.

En 1985, il tourne aux Etats-Unis et en Europe avec Farruco, Fernanda de Utrera, Pepe Habichuela, El Guito, Manuela Carrasco, Angelita Vargas et Adela la Chaqueta, avec le spectacle "Flamenco Puro". L'année suivante, il participe à la IVe Biennale de Flamenco de Sevilla, où il remporte à l'unanimité le prix II Giraldillo del Cante. En 1988, il participe au concert de clôture de la V Biennale de Flamenco de Sevilla, qui se déroule au Teatro Lope de Vega.

En 1989, il sort l'album Los Duendes del Flamenco.

En 1992, il se produit dans le cycle Tribuna del Flamenco au Centro Cultural de la Villa, où il présente le spectacle "Sonidos Negros". Cette année-là, il publie également un disque enregistré en France, intitulé "Cante Flamenco" et fait partie du concert de clôture de la 7ème Biennale de flamenco de Séville, au Teatro de la Maestranza de Séville, avec Farruco et Manuela Carrasco, entre autres.

El Chocolate faisait partie de l'Anthologie de Soleá publiée par Emi/Odeon en 1993, un style dans lequel El Chocolate s'est distingué comme l'un de ses meilleurs interprètes. En 1995, il participe au film "Flamenco" de Carlos Saura, où il interprète une Soleá avec la danse de El Farruco et Farruquito.

Il a participé au VIIe Festival Flamenco de Caja Madrid en 1999, avec le spectacle Evocación a Fernando Terremoto, avec Inés Bacán et Fernando Terremoto Hijo, entre autres. En 1999, il s'est également produit au 48ème Festival International de Musique et de Danse de Grenade et a reçu le Prix National de Maîtrise du Flamenco de la Cátedra de Flamencología de Jerez.

En 2000, il participe à l'exposition Esplendor, qui se tient à Los Reales Alcázares de Sevilla dans le cadre de la XIe Biennale de Flamenco, avec Mayte Martín et El Pele. L'année suivante, il participe, avec José Menese et José Mercé, à l'hommage à Fosforito au Concours d'Art Flamenco de Córdoba.

En 2001, il a reçu le Prix Spécial du Jury Ondas pour sa carrière dans le monde du flamenco "En tant que grand défenseur de la pureté du flamenco et du chant gitan".

Avec son album "Mis Setenta Años con el Cante", Antonio Nuñez "El Chocolate" a reçu le Grammy latin du meilleur album de flamenco, également en 2002, il a participé à la XIIème Biennale de Flamenco avec le spectacle Jondura, avec Manuel Agujetas, Fernando Terremoto et El Guito, offert dans les Reales Alcázares.

En 2003, El Chocolate a reçu la Médaille d'Andalousie pour "sa contribution au Flamenco le plus classique et sa grande pureté du chant" et le Compás del Cante Award dans sa XIXe édition, un jury présidé par Cristina Hoyos et qui a pris une décision unanime.

Peu de temps avant sa mort, il a reçu la médaille de la ville de Séville en 2005, Antonio Nuñez "El Chocolate" est mort d'un cancer en 2005, dans sa maison à Séville à l'âge de soixante-quinze ans.

Avec la production de Ricardo Pachón, en 2006, "Cobre Viejo" est sorti, un album avec ses derniers enregistrements.

Événements connexes

El Chocolate Aucun événement à ce moment

Festivals connexes

El Chocolate Aucun festival n'est prévu pour le moment